France: Gestion de la crise du Coronavirus dans l’Education Nationale

France/ 24 Aout 2020/ Source/ https://www.neoprofs.org/

@Tangleding a écrit:Puisqu’on est tous d’accord sur le fait que l’école publique doit rester gratuite, et qu’elle doit fournir aux élèves le masque qu’elle oblige à porter dans une perspective de santé publique dans un contexte épidémique difficile à contrôler, on peut passer à autre chose, chers collègues ? La modération nous l’a rappelé à plusieurs reprises.

C’est bien le principe d’une discussion de profs, non ? Même si tout le monde est d’accord on a l’impression que non et le débat n’avance pas.

Bien tenté, mais en fait non : la question était celle de fournir des masques ” gratuits” alors qu’une allocation qui vient d’être augmentée de 100 Euros par enfants est déja versée pour les frais scolaires…mais etant donné l’aspect emminemment politique de la question, il n’y aura pas de fin…dans la pratique on s’oriente très certainement vers le versement de la prime et des gamins qui arrivent sans masque à l’école et a qui on en donne gratuitement…inutile de tergiverser, en effet.

Alors je remets une pièce dans la machine avec un yaka.
A la louche, budget nécessaire pour masque+ savon pour collégiens, lycéens et personnels, 1 milliard, financé par la sécurité sociale. Si cette prophylaxie est efficace, la sécu récupérera une partie de l’investissement via la diminution du nombre de malades (rhume, grippe, gastro) sur l’année (et se débrouillera avec les médecins qui réclameront une prime pour baisse d’activité ?).

@Tangleding a écrit:J’avoue que je ne serais pas contre la plénière à distance. Ca pourrait se résumer à nous envoyer un mél, les listes d’élèves et nos EDT qu’on va découvrir comme des ânes à J-4 dans la meilleure de EN possibles.

Optimiste aujourd’hui ? ^^ Je planche pour J-1

Cette année,  je parie pour J, voire J+1!

J puis refonte totale à J+10 ou 15 ….
En lycée, avec la réforme qui attaque la Tale, sans compter la pandémie, je pense qu’on va passer par toutes couleurs quand on va voir les EDT …
Je ne serais pas surprise qu’il y ait de multiples erreurs.

Je serais même fort surpris qu’il n’y en ait aucune.
« Il ne faut pas croire tout ce qu’on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu’un d’autre » Pierre Dac
« Je n’ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu’il avait prédit hier ne s’est pas produit aujourd’hui. » Laurence J. Peter
L’école est gratuite mais tu aimerais que les pauvres payent. On a bien compris ta position de revanchard, en effet. Si tu veux tu peux dispenser ton employeur de te fournir les masques pour ton travail, comme ça ça va résoudre le problème pour un vilain élève pauvre.

Next.

Les dernières réformes (PPCR, réforme du lycée) vont avoir des difficultés à survivre à l’année, si vous voulez mon avis. Un gros pourcentage des rendez-vous de carrière de l’an dernier n’a pas pu être honorés. Cela va retarder les promotions (bah vi, sinon rupture d’égalité, donc victoire au tribunal administratif de tous les plaignants quasi-assurés je pense) et décaler la nouvelle campagne qui va aussi accumuler du retard. Je ne vois pas comment ils vont pouvoir s’en sortir.
Quant aux E3C, on va pleurer sur l’organisation une fois encore. D’autant plus que le gouvernement n’a toujours pas dit ce qu’il allait faire pour les E3C non faits l’an dernier, le destin de l’évaluation des spés abandonnées en 1re (j’ai peut-être loupé un truc). Quant à la grogne contestataire, ils pensent que le confinement et la pandémie ont tout éteint. Je pense qu’ils vont être franchement déçus.
Je ne sais pas trop. Mais je pense que le climat social va être dur dans l’EN. La profession a beaucoup de rancoeur et Blanquer semble ne pas s’en rendre compte. S’ils ont vraiment proposé 300€ de prime annuelle pour l’équipement je pense qu’ils n’ont pas pris la mesure des choses. Le mécontentement profond n’est pas inférieur à celui des soignants avant le Segur, même s’il s’exprime un peu différemment. Mais rien d’équivalent au Ségur (critiquable) ne se dessine bien au contraire et cela va se payer cher. Ils n’apprennent jamais.
J’aimerais une plénière à distance,  voire pas de plénière du tout. On ne va quand même pas passer trois quart d’heure sur les résultats du brevet, du bac et du BTS cette année, si ?
Des conseils d’enseignement oui  (et encore, avec deux collègues sur 5 qui sont à risque, un échange de mails, dans une équipe stable, c’est tout aussi efficace).
J’ai juste besoin de mon EDT, des listes d’élèves, des numéros des salles pour m’organiser et faire des plans de classe (indispensables cette année plus encore que d’habitude). Bref, tout ça se trouve dans Pronote.
Il faut aussi que j’échange avec mon binôme de HLP: trois heures pour poser des bases communes me sembleraient bien plus productives et bien moins risquées sur le plan sanitaire.
Les dernières réformes (PPCR, réforme du lycée) vont avoir des difficultés à survivre à l’année, si vous voulez mon avis. Un gros pourcentage des rendez-vous de carrière de l’an dernier n’a pas pu être honorés. Cela va retarder les promotions (bah vi, sinon rupture d’égalité, donc victoire au tribunal administratif de tous les plaignants quasi-assurés je pense) et décaler la nouvelle campagne qui va aussi accumuler du retard. Je ne vois pas comment ils vont pouvoir s’en sortir.

Facile, ils vont s’asseoir sur la loi. Ils le font déjà, alors une fois de plus, quelle importance.
Quant à attaquer au tribunal administratif, bon courage. Il faut parfaitement connaître ses droits ne serait-ce que pour porter plainte. La réponse à mon recours gracieux suite à la rétrogradation de mon avis PPCR par le ministère est arrivée dans mon casier. C’était pendant mon congé maternité. Malin, je ne l’ai en un main qu’au bout de 4 mois et comme je n’avais qu’un mois pour me retourner, tant pis pour moi. L’avocat du SNALC m’a dit qu’étant fonctionnaire, on considérait que je connaissais mieux la loi que le péquin moyen et que je n’avais pas de délai supplémentaire.

RE-bien tenté mais RE-non : pour la troisième fois dans ce même fil, je suis pour l’éducation et la santé 100 % gratuite pour tous…et je n’ai aucune revanche a prendre puisque la France, en la maintenant en bonne santé et en lui offrant l’école, a donné l’occasion à ma famille de s’en sortir par son travail…je ne souhaite rien de moins pour les autres que ce qui m’a été donné comme possibilités.
@Elyas a écrit:D’autant plus que le gouvernement n’a toujours pas dit ce qu’il allait faire pour les E3C non faits l’an dernier, le destin de l’évaluation des spés abandonnées en 1re (j’ai peut-être loupé un truc).
Pour la spé abandonnée et les E3C non fait, c’est tranché : moyenne annuelle (c’est un peu plus technique pour les E3C entre les matières où la 1ère session avait déjà eu lieu et celles non-concernées)

@Tangleding a écrit:

Je ne sais pas trop. Mais je pense que le climat social va être dur dans l’EN. La profession a beaucoup de rancoeur et Blanquer semble ne pas s’en rendre compte. S’ils ont vraiment proposé 300€ de prime annuelle pour l’équipement je pense qu’ils n’ont pas pris la mesure des choses. Le mécontentement profond n’est pas inférieur à celui des soignants avant le Segur, même s’il s’exprime un peu différemment. Mais rien d’équivalent au Ségur (critiquable) ne se dessine bien au contraire et cela va se payer cher. Ils n’apprennent jamais.

Le mécontentement est profond, oui. Les collègues attendent une revalorisation et des mesures fortes qu’on obtiendra pas de sitôt (pas avec ce ministre/gouvernement).
En attendant, tout ce qui ne sera pas à la hauteur sera perçu comme “bon bah c’est mieux que rien” ou “pffff ils se foutent encore de nous”. Et au fond…ils se foutent encore de nous mais ça reste mieux que rien…
Tu penses que la majorité des collègues va faire la fine bouche et cracher sur une prime à 300 euros / an en criant au scandale ? (alors que ça fait des années qu’on s’équipe gratos sans que ça ne fasse plus de vagues que ça)

@gp20 a écrit:Personne ne gagne rien en France, ce qui est loin d’être le cas partout. Des minima sociaux ont été mis en place, ce qui permet malgré tout de survivre. La protection sociale à la française est une réalité à défendre à tout prix. Mais la lutte contre les escrocs, qu’ils soient au RSA (de complaisance pour certains bulleurs de famille fortunée que je connais) ou en mère isolée en couple (la grande mode actuelle) ou bien qu’ils gagnent 100 000€ /mois, est à intensifier pour que le système ne s’effondre pas.

Mais qu’est ce qu’il ne faut pas lire

@Elyas a écrit:Le système ne s’effondra pas à cause des fraudes sociales mais bien de la fraude fiscale. Cependant, en France, pauvre = gens sales, voleurs, violents etc. Il faut supprimer toutes les aides sociales et les mettre au boulot.

Ce qui me revient à l’esprit c’est la magnifique sortie de N.Baverez au sujet des prolos, pardon des pauvres et des 35 heures : Autant la Réduction du temps de travail ” est appréciable pour aller dans le Luberon, autant, pour les couches les plus modestes, le temps libre, c’est l’alcoolisme, le développement de la violence, la délinquance “.

Le pauvre est un irresponsable, un inconséquent, et on a beau lui verser des allocs il n’achètera pas de masques pour ses gosses ! 

Le libéralisme dans toute sa splendeur

L’esprit du XIXe siècle bourgeois est toujours bien vivant, malheureusement.
Je me demande bien ce qui nous attend concernant l’organisation de la rentrée dans mon département quand je lis ça :
Dans les Bouches-du-Rhône, un des huit départements où le niveau de vulnérabilité est élevé, et « où on a 188 nouveaux cas pour 100 000 personnes de 20 à 40 ans, on constate depuis trois semaines que les tests positifs augmentent chez les seniors », a-t-il fait remarquer. « Le passage entre les publics se fait déjà. Et on constate à nouveau une augmentation des entrées en hospitalisation et réanimation. »

« De nouvelles mesures seront prises rapidement » dans ce département, a annoncé Olivier Véran, précisant que le chef du gouvernement, Jean Castex, avait tenu une réunion avec les ministres concernés à ce sujet.

@Tivinou a écrit:J’aimerais une plénière à distance,  voire pas de plénière du tout. On ne va quand même pas passer trois quart d’heure sur les résultats du brevet, du bac et du BTS cette année, si ?
J’aimerais bien aussi : deux heures de route et quatre heures de réunion collés-serrés avec 200 collègues et personnels de l’établissement pour apprendre que ô joie ! jamais le bac n’a été un tel succès, merci bien…

Les infos peuvent être envoyées par mail, les emplois du temps aussi, les conseils d’enseignement peuvent se faire à distance ou en petits groupes. Les seuls pour qui cette journée est vraiment importante, ce sont les nouveaux venus, mais autant ne pas leur souhaiter la bienvenue en les contaminant (ou inversement), tant qu’à faire.

Dans tous les cas, je n’arrive pas à imaginer une année normale au lycée : la réforme Blanquer tombe à pic pour créer des clusters à n’en plus finir dans les établissements, encore plus que dans les autres niveaux (excepté le supérieur, qui a déjà pris des mesures).
@Graisse-Boulons :
Dans ce cas on est bien d’accord, il n’y a pas lieu de renchérir le coût de l’école en faisant financer le masque obligatoire pour les élèves par les familles, d’autant que cette obligation n’a d’autre but que de nous protéger, nous enseignants, que le MEN équipera généreusement en masque, dans le strict respect du droit du travail et de sa transposition dans la FP.

Et on peut en prime se réjouir que le gouvernement ait revalorisé significativement l’Allocation de Rentrée pour les familles les plus démunies. Ce n’est pas ça qui le fera entrer au Who’s who.

@Enaeco :

Une prime de 300€ annuelle renforcera encore le mécontentement. Parfois le statu quo semble moins insultant qu’une mesure insultante. C’est débile sur le plan rationnel mais c’est réel, sur un plan psychologique. Tout le monde est capable de calculer que 300€ permet à peine d’acheter un portable d’entrée de gamme et que 300/12 = 25€ par mois, autant dire que tout le monde prendra cela pour du foutage de gueule (ce que ce serait, du reste).
Le gouvernement devrait faire attention, car il va commettre exactement la même erreur qu’avec le monde de la santé, et à terme cela pourrait lui revenir plus cher.

Hélas, combien d’établissements feront la pré-rentrée à distance ? Zone rouge ou pas, il faut que tous les enseignants retournent “physiquement” au boulot, je parie…
Les plénières pourraient être évitées (et en fait y compris hors épidémie). Mais on peut avoir besoin de pouvoir retourner au collège. Il faudrait que j’aille consulter le fonds de séries par exemple, car cette info n’est pas accessible en ligne dans mon bahut. Un conseil d’enseignement ne sera pas du luxe, et j’ai tendance à penser qu’une réunion d’équipe pédagogique de classe serait hautement souhaitable pour essayer de coordonner et équilibrer le travail à distance s’il devait se remettre en place. Egalement pour qu’on discute des fameuses rencontres parents/profs de début d’année scolaire, souvent inutiles dans le format existant mais qui pourraient être productives si on s’est calé sur la façon de bosser à distance et qu’on peut expliquer de vive voix aux parents le mode de fonctionnement retenu, et l’aide que l’on sollicite de leur part.
Est-ce que vous savez si la complémentaire MGEN rembourse des masques ? (Ils ont des forfaits “prévoyance”, avec des remboursements d’achats de préservatifs, alors pourquoi pas des masques ?)
Je pense aussi que quelques réunions sont nécessaires. Mais quand je pense à la prérentrée de l’an dernier : 8 heures de présence (plus le repas) pour au plus 2 heures utiles, ça me rend vraiment malade à l’avance…
J’avais entendu un syndicat demander l’allongement de la pré-rentrée pour que la rentrée soit mieux préparée, et là je vous entends plutôt demander une réduction de la pré-rentrée ^^
@henriette a écrit:Je me demande bien ce qui nous attend concernant l’organisation de la rentrée dans mon département quand je lis ça :
Pareil vu qu’on vient aussi de basculer en zone de circulation active … Mais bon, pour la rectrice, on est prêt :

https://www.midilibre.fr/2020/08/23/il-est-important-que-tous-les-enfants-retrouvent-le-chemin-de-lecole-9031003.php

Avec de belles paroles :
“Il me semble qu’au cours de la période que nous avons vécue et au cours de l’été, les jeunes ont pris l’habitude de porter le masque et de bien avoir le réflexe de se laver les mains. ”

Des projets – l’essentiel c’est quand même que la hiérarchie soit au courant, pour les enseignants, on verra plus tard :
“Nous avons un plan d’action pour opérer les rattrapages nécessaires, mesurer le positionnement des élèves, identifier éventuellement des difficultés et, le cas échéant, mettre en place un accompagnement personnalisé.”

On découvre aussi que les DGH ne sont plus ridicules (aux dernières nouvelles, il n’ avait aucun dédoublement en Terminale dans mon lycée, il n’y avait d’ailleurs pas d’AP non plus).
“D’abord, nous avons octroyé des moyens supplémentaires aux établissements, notamment des heures supplémentaires pour les professeurs qui s’investissent dans l’accompagnement personnalisé au lycée ou au collège. Cela se traduit aussi en termes de formation, avec l’appui des corps d’inspecteurs et au sein des établissements, avec le rôle de pilote pédagogique des chefs d’établissement.”

Du côté des universités, il paraît que tout est prêt … (Il suffit de suivre des blogs d’universitaires de la région pour voir que …)
“Les universités se sont aussi préparées à mettre en place des enseignements en évitant soit une trop grande proximité des étudiants entre eux, soit trop de brassage. ”

Bref, brassage d’air comme d’habitude …

On veut éviter la plénière qui peut se faire par visio d’autant plus que tout est sur Pronotes. Par contre, se réunir par matière, par petits groupes de travail, oui.
Bref, on veut bien se réunir en petit comité et à condition que ce soit pour travailler.
@Tivinou a écrit:Bref, on veut bien se réunir en petit comité et à condition que ce soit pour travailler.
Source
Source d’image:

 

 

Deja un comentario

France: Gestion de la crise du Coronavirus dans l’Education Nationale – Sarraute Educación María Magdalena

A %d blogueros les gusta esto: