Une nymphe, des sorcières, un couturier, un adultère et un mystère. Que verrez vous cette semaine au cinéma ?

Chaque semaine, Christine Masson et Laurent Delmas décrypte l’actualité cinématographique pour nous

Allez au cinéma
Allez au cinéma © Getty

Ailleurs de Gints Zilbalodis

Un jeune garçon se réveille suspendu à un arbre après un accident d’avion. Au loin une grande forme menaçante s’approche de lui. Pour la fuir il se réfugie à l’entrée d’une caverne où l’étrange forme ne parvient pas à le suivre. Dans cette caverne, le jeune homme trouve une carte et une moto qui le poussent à prendre la route pour essayer de rejoindre, de l’autre côté de l’île, le port et la civilisation.

il est parfois plus simple de faire les choses soi-même plutôt que de les expliquer à quelqu’un d’autre

Fort de cette maxime, Gints Zilbalodis a tout fait tout seul sur son film :  “J’avais en effet un tout petit budget mais je pense aussi que je manquais d’expérience pour être capable de diriger une équipe. Je me disais que faire mon premier film seul était aussi l’occasion d’explorer par moi-même tous les différents postes et les différentes étapes”

Les apparences de Marc Fitoussi

Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu et… sa microscopique communauté française. Jeune couple en vue, Ève et Henri, parents d’un petit Malo, ont tout pour être heureux. Lui est le chef d’orchestre de l’Opéra, elle travaille à l’Institut français. Une vie apparemment sans fausse note, jusqu’au jour où Henri succombe au charme de l’institutrice de leur fils.

Le film est une adaptation libre d’un livre de Karin Alvtegen.

Ce côté milieu de notables fermé revêtait un aspect chabrolien qui me plaisait

Marc Fitoussi a pris beaucoup de plaisir à dessiner tous les codes et signes extérieurs de la haute bourgeoisie. “C’est un aspect chabrolien, ou buñuelien. Quand Ève revient à la fin dans le salon de coiffure, ça me faisait penser à Mme de Merteuil qui se fait huer dans le théâtre dans Les Liaisons Dangereuses de Stephen Frears. J’ai toujours accordé de l’importance aux personnages secondaires et je me suis régalé à croquer toutes ces figures bourgeoises.”

Lux aeterna de Gaspar Noé

Charlotte Gainsbourg accepte de jouer une sorcière jetée au bûcher dans le premier film réalisé par Beatrice Dalle. Or l’organisation anarchique, les problèmes techniques et les dérapages psychotiques plongent peu à peu le tournage dans un chaos de pure lumière.

Gaspar Noé a privilégié l’improvisation en ce qui concerne les dialogues, faute de temps mais aussi parce qu’il avait confiance en ses interprètes et préférait leur laisser s’approprier leur image et leur vocabulaire à l’écran. Le dialogue de 12 minutes entre Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle qui ouvre le film est le résultat d’une improvisation de 20 minutes filmée le dernier jour de tournage.

Ondine de Christian Petzold

Ondine vit à Berlin, elle est historienne et donne des conférences sur la ville. Quand l’homme qu’elle aime la quitte, le mythe ancien la rattrape : Ondine doit tuer celui qui la trahit et retourner sous les eaux…

Pour préparer les scènes sous l’eau, Christian Petzold a regardé beaucoup de films. Pour lui, le plus magique des films sous-marins est 20 000 lieues sous les mers de Richard Fleischer. Et une scène plus particulièrement, celle où James Mason, qui joue le capitaine Nemo, enterre un mort sous l’eau avec des membres de son équipage, équipés de leurs lourds scaphandres, sous le regard de Kirk Douglas et les autres terriens pris par la magie de ce monde sous-marin. “Je me suis dit : je voudrais qu’il en soit de même dans notre film : que nous nous retrouvions 20 000 lieues sous la mer, sous le Berlin actuel, sous le monde actuel avec ses maquettes et ses explications, ses rêves et ses destructions ; et que l’on puisse, l’espace d’un instant, ressentir l’origine de ces maquettes, l’origine de cette magie.”

Pierre Cardin dee P. David Ebersole, Todd Hughes

Des millions de personnes connaissent le logo et la signature emblématique de Pierre Cardin. Mais peu de personnes connaissent l’homme derrière le créateur. Quel est l’histoire de ce couturier légendaire ? Pierre Cardin a révolutionné la mode aussi bien la Haute Couture, le prêt-à-porter que le design aux quatre coins du monde. Fort des archives de la maison Cardin et des témoignages d’icônes – Jean-Paul Gaultier, Sharon Stone, Naomi Campbell, Philippe Stark – une immersion dans l’esprit d’un génie et dans l’histoire du “ Dernier Empereur ”

Il est impossible de référencer tout son travail et ses réussites, mais nous avons eu un fil rouge qui nous a guidé tout au long : « Qui est Pierre Cardin ? »

Sing me a song de Thomas Balmès

Le jeune Peyangki vit et étudie dans un monastère traditionnel au Bhoutan. Au pays du bonheur, l’arrivée récente d’internet entraîne d’importants bouleversements. Les rituels quotidiens des moines entrent en concurrence frontale avec la nouvelle addiction aux smartphones. Peyangki se passionne pour les chansons d’amour et tombe amoureux sur WeChat d’une jeune chanteuse. Succombera-t-il à la romance et aux tentations de la ville ou restera-t-il au monastère ?

Thomas Balmès avait déjà évoqué l’impact des nouvelles technologies sur la population bhoutanaise dans Happiness. Le réalisateur explique : “Ce désir de travailler sur l’impact des écrans dans nos sociétés date d’il y a une quinzaine d’années. Il correspond à la naissance de mon premier enfant, et à l’arrivée des premiers smartphones. Après avoir hésité à faire un film aux Etats-Unis, où la consommation d’écran est massive, j’ai finalement trouvé plus intéressant de m’immerger dans une communauté où les écrans étaient encore absents et de suivre les effets de leur arrivée.”

Stripped de Yaron Shani

Alice et Ziv sont voisins dans un quartier de Tel-Aviv. Alice vient de publier un premier roman particulièrement remarqué. Ziv est un adolescent passionné de musique, mal à l’aise avec l’expression de ses sentiments. Alice pense que Ziv pourrait être le cœur d’un projet documentaire mais leur rencontre va prendre un tournant inattendu.

Deja un comentario

Une nymphe, des sorcières, un couturier, un adultère et un mystère. Que verrez vous cette semaine au cinéma ? – Sarraute Educación María Magdalena

A %d blogueros les gusta esto: