France: Laurel Holloman : Quand les élèves émeuvent l’artiste

France/ 06 Janvier 2021/ Source/ http://www.cafepedagogique.net/

Quel regard une artiste porte-t-elle sur des créations d’élèves qu’elle a inspirées ? Actrice de cinéma et de série (Two Girls In Love, The L Word…), Laurel Holloman est aussi une artiste peintre qui travaille à Los Angeles et a exposé dans de nombreuses capitales européennes. Elle est connue en particulier pour des œuvres de très grands formats aux couleurs tourbillonnantes, dans la tradition de Mark Rothko, Barnett Newman ou Paul Klee. L’artiste nous livre  ses impressions sur le beau travail mené par Marie Soulié et ses élèves.

Quels sentiments avez-vous éprouvés en découvrant les créations des élèves ?

 

Quand j’ai vu les réactions des élèves pour la première fois, j’étais très émue. J’ai pleuré. J’ai eu le sentiment que…  j’avais mis au monde un secret, dans une langue que je comprends, ce qui m’a été reflété d’une manière si pure ! J’ai senti qu’ils déverrouillaient exactement ce que j’exprimais dans la peinture. Je pense que c’est différent des articles ou des critiques. Il est préférable de voir ce qu’une peinture peut faire ressentir à un enfant, car les enfants disent exactement ce qu’ils ressentent. C’est un raccourci vers la vérité. J’ai été très surprise d’éprouver de telles émotions, mais les peintures elles-mêmes prennent du temps et capturent de  l’émotion : découvrir ce retour, ce reflet du « monde » que je créais, était bouleversant..

Beaucoup pensent qu’une œuvre appartient au créateur : que pensez-vous de la manière dont les élèves de Marie Soulié s’approprient vos tableaux, les transforment, les manipulent, les adaptent, créent des œuvres dérivées …?

Je pense que mes toiles sont au monde une fois que je les partage et qu’elles ne m’appartiennent plus. J’ai particulièrement apprécié de voir combien les élèves ont mis des choses d’eux-mêmes pour entrer dans le monde de la peinture et livrer l’émotion que l’œuvre avait provoquée. Ce que j’ai préféré, c’est la façon dont ils ont manipulé numériquement les peintures pour les déplacer, et cela a poussé l’émotion de la peinture encore plus loin. Je pense aussi que la musique aide. Je peins toujours avec de la musique. La musique combinée à l’art est si importante.

Ce projet pédagogique concilie précisément peinture, musique, littérature, art numérique …: pensez-vous que cette approche soit intéressante et fructueuse, surtout pour les enfants?

Je pense que c’était une excellente activité pour aider les enfants à comprendre l’art abstrait, car parfois il est difficile aux plus jeunes de comprendre ces choses. Certaines de mes œuvres touchent à l’imaginaire, donc je pense que ces créations aident également les enfants à percevoir le monde créé. Je pense que le projet est très pertinent et qu’il pourrait être mis en œuvre avec de nombreux artistes. Je suis tellement flattée que Marie ait utilisé mon travail pour aider les élèves à comprendre l’art.

Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut

Le musée numérique des créations d’élèves

Le site de la peintre Laurel Holloman

Source

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/01/04012021Article637453401673092247.aspx

 

 

 

 

Deja un comentario

France: Laurel Holloman : Quand les élèves émeuvent l’artiste – Sarraute Educación María Magdalena

A %d blogueros les gusta esto: