France: Revalorisation : Les propositions du ministère

France/ 15 Juin, 2021/ Source/ http://www.cafepedagogique.net/

Par François Jarraud

Finalement seulement 245 millions seront utilisés par le ministère pour la revalorisation promise en 2022. On est loin des 700 millions annoncés et même des 400 millions promis. Le ministère propose plusieurs scénarios pour la prime d’attractivité allant de l’échelon 1 à l’échelon 7 , comme en 2021, ou à l’échelon 8. Au final cela aboutit à une prime située entre 75 et 27€ nets par mois selon le scénario retenu.

 

Une enveloppe ramenée à 245 milllions

 

Clôturant le Grenelle de l’éducation le 26 mai, JM Blanquer avait parlé d’un moment “historique” avec le renouvellement d’une enveloppe budgétaire de 400 millions pour 2022 au titre de la revalorisation des enseignants.

 

Le 14 juin, le ministère a fait connaitre ses propositions. Première surprise : l’enveloppe passe de 400 millions à 245 millions. Les 155 millions restants devraient être dépensés dans des mesures catégorielles ou peut-être dans la reconduction de la prime informatique.

 

Le ministère propose aux organisations syndicales trois scénarios. Tous adoptent le principe d’un même montant de prime quelque soit le corps (agrégé, certifié, PE) et l’extension aux CPE et Psy-EN. Il n’est pas question des professeurs documentalistes dans le document du ministère.

 

Trois scénarios

 

Le premier scénario retient le même périmètre qu’en 2021 c’est à dire le versement dégressif des échelons 2 à 7 de la classe normale. Cela ne concerne que 34% des enseignants. Concrètement à l’échelon 2 un enseignant recevrait une prime de 75€ nets par mois et à l’échelon 7 de 36€ nets. Ce montant s’ajouterait à la prime versée en 2021. Les contractuels toucheraient entre 42 et 27€.

Le second scénario étend la revalorisation à l’échelon 8 avec des montants de 57€ nets par mois au 2ème échelon et 36€ au 8eme. Les contractuels percevraient de 33 à 27€ nets. Cela concernerait 43% des enseignants.

 

Le troisième scénario “maximise la revalorisation des échelons 2 et 3” et du coup minimise celle de l’échelon 8. Les enseignants percevraient de 64€ nets à l’échelon 2 à 29€ à l’échelon 8 pour les titulaires. Les contractuels auraient de 36 à 27€.

 

D’autres primes annoncées

 

A cette prime d’attractivité qui ne concernera, quelque soit le scénario, qu’une minorité des enseignants s’ajoutera la prime informatique de 150€ par an. Enfin les enseignants bénéficieront, comme tous les agents publics, d’une prise en charge partielle de la protection sociale (extension au public d’une mesure existant dans le privé), soit 180€ par an.

 

Les 2000€ en début de carrière restent encore une vision pour au-delà de 2022. Selon les scénarios, les enseignants débuteront entre 1869 et 1886€ nets pour ensuite stagner pendant 15 ou 18 ans.

 

Les syndicats discutent ce jour de ces scénarios et de la réduction de l’enveloppe à 245 millions.

Le Grenelle

Source

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/06/14062021Article637592839999986259.aspx

 

 

Deja un comentario

France: Revalorisation : Les propositions du ministère – Sarraute Educación María Magdalena

A %d blogueros les gusta esto: