France: Les 40 ressources pédagogiques de la semaine (du 18 au 25 juin 2021)

France/ 28 Juin, 2021/ Source/ http://www.cafepedagogique.net/

Pédagogie

 

Sylvain Connac : Coopération et évaluation

“Quand on touche à l’évaluation, on touche à beaucoup de facteurs liés à l’enseignement”. C’est pourtant le projet qu’ont mené Sylvain Connac et Pierre Cieutat (Lirdef – Pidapi) dans une trentaine de classes de l’enseignement catholique de la région toulousaine. Dans un ouvrage (Coopération et évaluation. Pour ne décourager aucun élève, Chronique sociale), ils montrent comment le changement s’opère dans la classe en s’appuyant sur une nouvelle évaluation : la boucle évaluative. Sylvain Connac revient sur cette recherche.

Lisez l’article…

 

Mettre les élèves à la porte : Un sacrifice pas nécessaire ?

Les exclusions ponctuelles de cours sont-elles un sacrifice inutile ? La Revue française de pédagogie n°210 analyse le phénomène sous un angle ethnographique sous la plume de Julien Garric (Aix Marseille Université).  L’article y voit “une exclusion systémique” à laquelle participent à leur corps défendant des enseignants et des CPE. Il montre la concentration des exclusions sur quelques élèves et quelques enseignants et leur concentration dans les établissements de l’éducation prioritaire où elles accentuent in fine les inégalités. Nul doute que cet article fera débat.

Lisez l’article…

 

Bruno Devauchelle : Le numérique a-t-il un avenir en éducation ?

La nomination d’un nouveau Directeur du Numérique Educatif (Audran le Baron, un informaticien) va-t-il participer d’un infléchissement de la politique ministérielle en termes de politique du numérique éducatif ? Ce poste de responsabilité oscille depuis sa création entre le pôle pédagogique et le pôle technique et c’est ce dernier qui revient au premier plan. Sans doute, une prise de conscience des déficiences techniques observées au cours de la crise sanitaire a-t-il pesé dans la balance. Comme de surcroit, les précédents directeurs(trices) n’ont pas réussi à engager une “vision pédagogique du numérique” au niveau ministériel, le ministre se replie sur ce qu’il considère comme l’essentiel. Cette nomination n’est pourtant pas aussi importante que la question plus globale de la place du numérique à l’école et sa mise en question qui revient sur le devant de la scène.

Lisez l’article…

 

Dyslexie, HPI : Les dangers du repérage précoce

“Le fait de reconnaître un enfant comme porteur de tel ou tel trouble produit un effet, connu sous le nom d’étiquetage, selon la célèbre théorie de Becker, qui met en garde contre de potentiels effets de mise en conformité avec l’étiquette apposée”, écrit Cécile Charazas (Université de Bordeaux) dans The Conversation Alors que les diagnostics de “dys”, “précocité”, “troubles de l(attention” se multiplient dans le monde scolaire, elle rappelle qu’ils ne font pas consensus dans le monde scientifique. Par contre les effets sur le système éducatif etles enfants sont bien là. “L’enfant désigné dysgraphique ou hyperactif pourrait bien avoir du mal à se dégager de cette désignation, puisqu’il bénéficiera de prises en charge spécifiques, d’interactions pédagogiques et d’adaptation des enseignements qui marqueront incessamment l’existence de son « trouble », y compris au sein de l’école et de sa famille. Il ne s’agit donc pas uniquement de controverses scientifiques ou éducatives, mais bien d’un phénomène de catégorisation ayant des implications et des effets dans la scolarité des enfants et des adolescents d’aujourd’hui. La multiplication des diagnostics de plus en plus précoces conditionne l’accès aux savoirs des jeunes concernés, dans le contexte d’une école permettant de moins en moins l’individualisation spontanée du rythme d’apprentissage”.

Lisez l’article…   

 

Lancement de “Convergences pour l’éducation” en juillet

Le 6 mars près de 200 militants pédagogiques participaient à la naissance de “Convergences pour l’éducation” à l’appel de huit organisations pédagogiques (Cemea, FI Cemea, Icem Freinet, Fespi, Gfen, Crap, Le  lien, Fimem) pour relancer l’idée de l’école nouvelle. Il était convenu une réunion à Calais. Elle est fixée au 3 juillet. ” Cet évènement se tient symboliquement et historiquement dans la ville-même où s’est tenu en 1921 le premier congrès de la Ligue internationale ; il est soutenu par la ville de Calais et placé sous le haut patronage de l’Unesco”, assurent les organisateurs. “Il s’agira d’une mobilisation collective au service d’une ambition partagée : l’éducation à l’émancipation individuelle et collective et le développement de la solidarité. Ce sera l’occasion d’affirmer que le processus de « Convergences pour l’Éducation nouvelle » revisite le passé pour mieux comprendre et transformer le présent et préparer l’avenir ; dit autrement, ce sera la fête d’un anniversaire bien ancré dans le 21ème siècle et tourné vers le futur.. Nous verrons aussi que cette initiative s’inscrit dans le présent : nos organisations sont actives et essentielles à la réflexion sur l’éducation, nos militantes et militants engagées pour faire vivre au quotidien des situations éducatives aux enfants et aux adultes qu’ils forment. Le pari d’éducabilité, le slogan du GFEN « Tous capables » constituent un des piliers du projet politique commun de « Convergences »”.

Lisez l’article…

 

Bruno Devauchelle : A la recherche des ressources pertinentes, et des sources…

Quand on veut approfondir un sujet, un thème, on cherche des ressources. Que ce soit pour faire travailler les élèves, ou pour soi-même en tant qu’enseignant. Cette activité qui pourrait sembler simple et évidente ne l’est en réalité pas autant. A entendre les enseignants, ils auraient du mal à trouver des ressources pertinentes pour leur travail. Sur le terrain cela reste la cacophonie. Mais est-il possible que l’accès aux ressources se clarifie à terme ?

Lisez l’article…

 

Climat scolaire et pilotage d’établissement

Dans une étude publiée par la Revue Suisse des Sciences de l’éducation n°42, Solange Ciavaldini-Cartaut et Catherine Blaya, Université Côte d’Azur, analysent les variables de la satisfaction des enseignants de 2 établissements niçois. Cela les amène à évoquer le climat scolaire. “La qualité du vivre et travailler ensemble en milieu scolaire est un enjeu éducatif et de santé au travail pour tous les acteurs et actrices de l’école. Cette recherche menée en France avait pour but de déterminer l’influence du climat scolaire sur la satisfaction professionnelle. Les données ont été recueillis auprès de 50 enseignant·e·s volontaires travaillant dans un collège et un lycée régional. Les résultats mettent en évidence l’impact du climat de cohérence et d’appartenance à une communauté scolaire sur les composantes intrinsèques et extrinsèques de la satisfaction professionnelle. Plusieurs autres facteurs (âge, sexe, expérience, type d’établissement) déterminent un profil d’enseignant·e plutôt insatisfait·e”. Parmi les variables les autrices soulignent dans leur conclusion la qualité du pilotage d’établissement. “L’amélioration du climat scolaire perçu par  les enseignant·e·s du collège passerait par ce que Debarbieux qualifie d’une « bienveillance vis-à-vis de [toutes les actrices et] tous les acteurs de l’école pour instaurer un bon climat scolaire ». Il faut entendre par là une implication différente de la direction d’établissement dans la mesure où elle est le pivot du climat scolaire de l’établissement  « au-delà d’être garant de la politique éducative de l’enseignement, secondaire, la direction est le représentant institutionnel, le référent ». En matière de politiques éducatives en faveur d’une meilleure qualité de vie en milieu scolaire, la gouvernance constitue un facteur trop peu étudié de « l’effet établissement » et nous suggérons de le prendre en compte dans l’évaluation du bien-être perçu des enseignant·e·s. Dans le collège concerné par notre étude, l’insatisfaction professionnelle résulte moins de problèmes de gestion de comportements d’élèves que d’un manque de cohérence dans les réponses organisationnelles pour y faire face.”

Lisez l’article…

 

 

L’HEBDO PREMIER DEGRE

 

Véronique Dubes : Les Cm1/cm2 font du théâtre en anglais

Comment donner confiance aux élèves allophones dans une école Rep ? En mettant tout le monde à égalité devant une nouvelle langue qu’il va falloir acquérir suffisamment pour présenter une pièce de théâtre à ses parents. Ce véritable défi est lancé à l’école REP Henri IV de Bordeaux. Les enseignantes de Cm1 et Cm2, Virginie Lapeyre et Ludivine Delasalle mènent le projet dans leur classe. Mais c’est  Véronique Dubes, la directrice, qui nous en parle.

Lisez l’article…

 

60 jeux pour une kermesse d’école

Si je vous dis empilage de cubes, lancer de palets, atelier maquillage, ne tremble pas, ou arbre à bonbons , vous me dites kermesse. Le site “La maternelle à moustache” propose 60 jeux de fête d’école. Un fichier bien pratique si vous manquez d’idées.

Lisez l’article…

 

Maternelle : Des astronautes pour apprendre l’addition

“J’ai créé une version pour les moyens dans laquelle les enfants doivent accrocher le nombre d’astronautes indiqué sur la fusée. L’objectif ici est de reconnaître l’écriture chiffrée jusqu’à dix. Dans la version pour les grands, les élèves doivent mettre le nombre de pinces en fonction du résultat de l’addition”. Une démarche décrite entièrement sur le site Dessine moi une histoire.

Lisez l’article…

 

Elémentaire : Des cartes à manipuler

“Pour aider les élèves à réviser et mémoriser leurs repères géographiques (en particulier pour réussir leurs ceintures de géographie), ma collègue et moi avons décidé de leur donner quelques Cartes à manipuler. Cela permet à chaque élève de se tester facilement.” Charivari montre comment construire la carte et comment organiser la séquence pédagogique.

Lisez l’article…

 

Lecture : L’échec intéressant d’un outil basé sur la fluence

“A l’entrée en sixième, 1 élève sur 6 ne possède pas les compétences en lecture nécessaires pour lire et apprendre (Ben-Ali et al., 2020). Or, pour des raisons organisationnelles, il est difficile actuellement de mettre en place des ateliers de lecture dans les collèges. La plupart des élèves en difficulté ne bénéficient donc d’aucun enseignement particulier en France, alors même que la maitrise de la lecture conditionne leur réussite dans toutes les disciplines”, rappelle Marina Tual dans une étude sur un dispositif de remédiation en 6ème. “Le dispositif comprend une évaluation des élèves, une formation des enseignants à l’enseignement explicite de la lecture et des ateliers de remédiations menés par les enseignants de toutes les disciplines sur les heures dédiées à l’aide personnalisée. Les ateliers sont construits autour d’activités visant l’amélioration de la lecture fluide (12 séances de 55 minutes) et la capacité à effectuer des inférences (24 séances de 55 minutes).Nos résultats confirment que les prédicteurs des habiletés de fluence et de compréhension en lecture sont les mêmes chez les élèves en difficulté que chez les normo-lecteurs. Essayer d’améliorer ces habiletés devraient donc améliorer la lecture et contribuer à remédier aux difficultés des collégiens. Malheureusement, les résultats relatifs à l’effet du dispositif mis en place ne permettent pas de conclure à son efficacité. En effet, les ateliers n’ont pas permis d’accélérer la progression des élèves en compréhension en lecture ou dans les habiletés spécifiquement ciblées (Fluence de texte, Inférences”, note-elle. Cet échec est portant éclairant.” Notre recherche montre aussi que mettre en place un soutien supplémentaire et diffuser des outils issus de la recherche ne suffit pas pour observer des progrès tangibles. Il apparait donc nécessaire d’évaluer rigoureusement ces interventions pour s’assurer de leur efficacité. Les observations réalisées et l’analyse qualitative des conditions d’implémentation tout au long de la mise en place du dispositif et pendant les deux années d’expérimentation, nous conduisent à penser que la démonstration de l’efficacité d’un dispositif pédagogique à grande échelle doit tenir compte des paramètres d’implémentation qui favorisent l’engagement et l’accompagnement des enseignants afin qu’ils s’approprient les outils et les pratiques pédagogiques correspondantes. Il semble illusoire de penser que les pratiques efficaces démontrées en laboratoire puissent être diffusées dans l’institution et produire ipso facto les résultats attendus sans une attention particulière à ces éléments d’implémentation”.

Lisez l’article…

 

Le programme de maternelle au BO

Le BO du 24 juin publie le nouveau programme de maternelle. Après l’émoi donné par une note du CSP, ce nouveau programme est assez proche de celui de  2015 qui avait été très apprécié des enseignants. Un point inquiétant cependant : l’énumération des “attendus en fin d’école maternelle”.

Lisez l’article…

 

Impact positif des crèches sur le langage selon l’Ined

“En France, aujourd’hui, près d’un enfant sur cinq de moins de trois ans est accueilli en crèche selon l’Observatoire national de la petite enfance. À partir des données de l’enquête Elfe (Étude Longitudinale Française depuis l’Enfance), Lidia Panico et Anne Solaz, checheures à l’Ined, accompagnées de Lawrence Berger, professeur à l’Université du Wisconsin-Madison (États-Unis), ont mené la première étude française portant sur l’impact de ce mode de garde, en matière de langage, de motricité et de comportement”, annonce l’Ined. “Les résultats révèlent que la crèche a, toutes chose égales par ailleurs, un impact positif sur l’acquisition du langage, et peu d’effet sur la motricité et sur le comportement. L’impact positif sur les compétences langagières est particulièrement marqué chez les enfants défavorisés… Les résultats suggèrent que la fréquentation de la crèche est plus bénéfique aux enfants défavorisés qu’à leurs homologues plus favorisés. Cela implique que faciliter l’accès accru à la crèche parmi les familles défavorisées peut avoir un potentiel de réduction des disparités socio-économiques précoces dans le développement, en particulier dans le domaine du langage”. Le problème est bien là. Actuellement Seulement 5% des enfants de moins de 3 ans appartenant aux 20% des ménages les plus pauvres sont accueillis en crèche, contre 22% des enfants des parents les plus aisés.

Lisez l’article…

 

 

Documentation

 

L’expo :  « Fake news : Art, Fiction, Mensonge »

Comment sont fabriquées, et comment se diffusent les fausses informations ? Vous êtes invités à le découvrir à l’exposition « Fake news » de la Fondation EDF. Accessible à partir de 10 ans, l’exposition décrypte les mécanismes de création et de diffusion d’une fake news et propose d’acquérir des méthodes et astuces permettant d’enrayer leur diffusion et d’échapper aux manipulations en tout genre, tant politiques, économiques, que sociales. Un dossier pédagogique est à la disposition des enseignants. Les groupes scolaires sont accueillis gratuitement sur réservation.

Lisez l’article…

 

 

L’HEBDO LETTRES

 

Fabienne Plégat-Soutjis : Cercle vertueux de créativité en cycle 3

La pédagogie de projet peut-elle aider à relier les cycles, les disciplines, les arts, les genres, les élèves ? Au collège André Abbal de Carbonne en Occitanie, les 6èmes de Fabienne Plégat-Soutjis ont réalisé un ambitieux travail de  réécriture théâtrale d’un conte fantastique de Jules Verne. Les élèves de CM2 ont contribué au projet par le choix et l’interprétation de chants polyphoniques. Les 6èmes les ont intégrés dans la pièce, puis, avec l’aide de l’artiste Mercedes Pujol-Takahashi, ils ont conçu et réalisé une mise en scène sous la forme d’un théâtre de marionnettes. Au final : une représentation commune, un livre numérique et un partage d’émotions par-delà les barrières scolaires.

Lisez l’article…

 

Quand les élèves donnent de leurs voix poétiques

Bien au-delà de la traditionnelle récitation, la poésie peut-elle aider à trouver sa voix pour travailler l’oral ? Au lycée de l’Elorn à Landerneau, les 2ndes de Christian Lardato ont fini l’année par une « semaine en poésie » : ils ont lu le recueil d’Albane Gellé  « Si je suis de ce monde », écrit de courts poèmes à sa manière, participé à une séance de travail avec la metteuse en scène Martine Geffrault-Cadec pour travailler la voix, la posture et l’intention, investi le CDI pour une séance de lecture chorale. Au final, une belle préparation aux épreuves orales à venir en 1ère et en terminale, et une belle émotion : « C’était la première fois de l’année que l’enseignant voyait le visage de ses élèves… »

Lisez l’article…

 

Un carnet autobiographique pour aller de la 3ème à la 2nde

L’objet d’étude « se raconter, se représenter » est au programme du français en 3ème. A Longuenesse, Christelle Lacroix et Virginie Paresys le prolongent en confiant en fin d’année aux élèves un carnet d’écriture autobiographique alliant textes littéraires et activités d’écriture : « Dire ma vie de collégien(ne) ». Chaque activité propose à l’élève une réflexion sur lui-même au sortir du collège en prenant appui sur des formats d’écriture variés : un portrait chinois, un questionnaire de Proust, un pacte autobiographique à la Sarraute ou Montaigne, une justification à la Rousseau, une réminiscence à la Duperey, un « je me souviens » à la Perec, un schéma façon Frida Kahlo pour représenter son identité scolaire, un album photos…Les activités sont facultatives et de difficultés variées. Bien mieux qu’un « cahier de vacances », le « carnet d’écriture autobiographique » parait susceptible de relier les apprentissages, de donner de l’épaisseur au temps, de favoriser un savoir devenir.

Lisez l’article…

 

Des ressources pour enseigner l’oral

Le groupe de travail de la Mission Lire Dire Ecrire de l’académie de Toulouse partage une « mallette numérique »  autour de l’enseignement de l’oral. De nombreuses ressources sont au sommaire de ce diaporama à explorer : apports théoriques, apports institutionnels, exemples concrets d’activités (débats en sciences et en français, cartographie des controverses, ateliers d’improvisation, exemples de virelangues…), conseils d’artistes, éclairages sur le « chef d’œuvre » en C.A.P. et le « grand oral » au baccalauréat.

Lisez l’article…

 

 

LES DISCIPLINES : L’HEBDO SCIENCES

 

Claire Lommé : Le bocal à bonbons

Motivés, motivés ! Quelle année ! Difficile de motiver les troupes, aussi fatiguées que nous le sommes. Et pourtant, nous avons souffert de la discontinuité des rythmes scolaires et des changements intempestifs de mode d’enseignement (présentiel, distanciel, hybride…). Alors profitons jusqu’au bout pour transmettre des savoirs et des compétences ! Mais une fois cela dit, une question se pose : d’accord, je fais comment ? C’est là que le bocal à bonbons s’impose…

Lisez l’article…

 

Dominique Thézard : La pédagogie des marais

Comment les marais peuvent-ils servir de support pédagogique pour un projet pluridisciplinaire ? Dominique Thézard, professeur de SVT au lycée de la Venise-Verte de Niort (79) propose à ses lycéens d’étudier la biodiversité du marais poitevin. Echantillonnage des arthropodes dans une conche, reconnaissance des chants d’oiseaux et même balade sur les canaux sont au programme des élèves. L’érosion des roches et la fossilisation sont également étudiés sur le terrain. En parallèle, l’enseignante invite au cours de l’année des scientifiques pour évoquer la place des femmes en sciences. Le travail de chercheur et les orientations plurielles des ingénieurs font partie des réflexions menées en classe.

Lisez l’article…

 

De la mini chimie à l’école

Pourquoi faire des micro expériences en classe ? Dans le nouveau numéro de Science in School, Bob Worley expose ses réalisation et pourquoi il fait de la mini chimie. Plusieurs raisons à cela : cela augmente la sécurité, réduit les déchets et le couts et finalement conduit à utiliser du matériel plus moderne. Un autre article invite à initier les élèves à la beauté des molécules.

Lisez l’article…

 

Physique : Pourquoi l’élévation du niveau des mers ?

Benoit Achette, profeseur au collège Les Escholiers de Montpellier, propose une tache complexe sur l’élévation du niveau des océans. “Cette  séance  viendra de  préférence se  placer  après  la  découverte  et  le  travail  effectué  sur  la  masse volumique. En effet, ces tâches complexes différenciées, viennent apporter une nuance à la notion de masse volumique: sa  variation  en  fonction  de  la  température.Aussi,  il  sera  abordé  la  différence d’impact sur le niveau  des  mers  et  océans  de  la  fonte  des  glaciers  et  des  icebergs. L’élève devra s’appuyer sur ses connaissances  scientifiques  et son esprit  critiquepour  dresser  un  argumentaire  répondant  à  la  question suivante: «Pourquoi le niveau des mers et océans augmente-t-il?»”

Lisez l’article…

 

L’ESPGG reprend ses activités

L’Espace Pierre-Gilles de Gennes de Paris rouvre ses portes avec un programme très spécial. Jeudi 24 il invite à une conférence en présentiel sur Recherche et LGBT+ : faire de la recherche sur des thématique LGBT+ est-il un acte militant ?Clara Le Hennaf, informaticienne et Jean Makhlouta, doctorant en géographie présenteront leurs travaux. Mercredi 23 il est question de la physique du sable : “Le sable et les milieux granulaires sont essentiels dans de nombreux domaines, depuis très longtemps : architecture, géologie, stockage, étude des avalanches… Pourtant leur mécanique est si étrange qu’il a fallu attendre notre époque pour vraiment en percer tous les mystères, grâce à la recherche moderne.” Un atelier de manipulation est ouvert.

Lisez l’article…

 

Changement climatique : Pré-rapport alarmant du Giec

Fuité par l’AFP, un projet de rapport du GIEC sur le changement climatique, non finalisé, est particulièrement alarmant. Le GIEC prédit une accélération des effets dévastateurs du changement climatique et devenir palpables avant 2050. Pour le GIEC il faut abaisser la hausse des températures moyennes à +1.5°C alors que l’accord de Paris l’a fixé à +2°C. Et il faut le faire très rapidement car ce seuil pourrait être atteint dès 2025. Le projet de rapport annonce une hausse de lapauvreté et de la faim du fait du changement climatique. Il annonce une hausse du niveau des océans avec des retombées sur les grandes agglomérations comme New York ou Rotterdam. La morbidité devrait aussi augmenter en fonction de la hausse finale des températures.

Lisez l’article…

 

Environnement : Les anomalies climatiques près de chez vous

Créé par l’European Centre for Medium-Range Weather Forecasts, ce site publie immédiatement l’évolution de la température et des précipitations pour n’importe quel point d’Europe. Il met en évidence les années anormales au cours des 40 dernières années. On peut visualiser très clairement les années anormales.

Lisez l’article…

 

 

L’HEBDO SCIENCES HUMAINES

 

Stéphane Genêt : Des podcasts pour partager l’Histoire

“Avec des podcasts je peux casser des idées reçues”. Professeur d’histoire-géographie à Tours, Stéphane Genêt lance une chaine de podcasts à mi chemin entre la révision du programme d’Histoire et la vulgarisation pour le grand public. Une initiative lancée il y a 3 mois et qui rencontre déjà le succès avec plusieurs centaines d’écoute par jour. Il revient sur ce projet.

Lisez l’article…

 

Denis Sestier : Quand le débat mouvant devient virtuel

Le covid n’a pas que du mauvais ? Le débat mouvant c’est quand on demande aux élèves de se positionner dans l’espace de la classe lors d’un débat. Avec le covid l’exercice devient impossible. D’où la transplantation numérique que propose Denis Sestier, professeur d’histoire-géographie au lycée de Malherbe de Caen et IAN. Un exercice qui fonctionne bien car il matérialise les opinions et réfléchir sur leur fabrication.

Lisez l’article…

 

SES : Le rapport Blanchard Tirole et l’école

Publié le 24 juin, le rapport Blanchard Tirole, réalisé à la demande du président de la République va faire parler de lui. Ce rapport , réalisé par 26 économistes, prétend répondre aux défis du réchauffement climatique, de la réduction des inégalité et du vieillissement de la population. Dans la lutte contre les inégalités, le rapport se penche sur l’Ecole. Ses recommandations sont simplement la politique suivie par JM Blanquer : rééquilibrage budgétaire au profit du 1er degré et transformation des directeurs d’école en chefs d’établissement. Le passage sur “la compensation des apports familiaux inégaux” en éducation renvoie à la tentation de changer les statuts pour inclure de l’enseignement à distance. Pour réduire les inégalités scolaires il suffit pour les économistes d’ouvrir des plateformes. Un exemple : “Il existe de bonnes pratiques dignes d’intérêt également dans d’autres pays. Certaines cherchent à tirer parti d’internet pour assurer un égal accès aux contenus pédagogiques. Le Cyber home learning system est une plate-forme d’auto-apprentissage allant de la maternelle à la terminale, lancée par le gouvernement sud-coréen au milieu des années 2000. Son objectif, dans le cadre d’un système éducatif ultra-compétitif, est de réduire les inégalités d’accès en matière d’éducation extrascolaire entre les élèves des villes et ceux des régions reculées et/ou issus de milieux défavorisés”. Et pour améliorer l’enseignement professionnel la solution est bien sur l’apprentissage. Le rapport n’oublie pas de parler des retraites et de réintroduire la retraite à points. On n’a pas fini d’entendre parler de ce rapport.

Lisez l’article…

 

SES : Entrainer à l’oral

Travailler l’oral à partir d’une séquence argumentative, en réalisant un mini journal, développer la capacité des élèves à écouter et évaluer un oral,, travailler l’oral en enregistrant les élèves, avec une webradio, avec des entretiens : le site académique de Rouenpropose une quinzaine de séquences pour s’entrainer à l’oral.

Lisez l’article…

 

Géo : La frontière irlandaise et le Brexit

Tout est bon dans cette séquence pour travailler la frontière et particulièrement celle d’Irlande : un feuilleton TV, des images satellite, une carte du referendum, une caricature, un reprotage. Tous ces documents éclairent le casse tête de cette frontière.

Lisez l’article…

 

Elections : Pourquoi l’abstention des jeunes ?

Le fort taux d’abstention des jeunes aux élections régionales a incité le smédias à pointer l’Ecole. Pourtant Anne Muxel, directrice de recherches au Cevipof, donne une autre vision sur Public Sénat. “Beaucoup d’études et d’enquêtes montrent que l’engagement des jeunes, y compris l’engagement bénévole, est plutôt en augmentation. On n’est pas du tout dans un cas de figure où les jeunes se replient sur leur petite sphère privée et individualiste. Ils ont un intérêt pour le collectif, pour la société, pour ce qui les entoure, pour des problématiques importantes. Par exemple, les questions environnementales sont aujourd’hui un vecteur de politisation des jeunes… Les jeunes sont très demandeurs, d’informations, de discussion. Ils ont besoin d’être éclairés. Bien souvent, ils disent qu’ils ont du mal à se repérer dans une offre politique brouillée. Par exemple, les enjeux des élections régionales et départementales ne sont pas très lisibles pour eux.”

Lisez l’article…

 

Commémorer le 18 juin

L’académie de Toulouse publie un dossier sur le 18 juin 1940 avec de nombreuses ressources pédagogiques notamment locales. L’appel ” peut donner lieu à des commémorations s’appuyant sur des projets pluridisciplinaires scolaires, inscrits dans le parcours citoyen de l’élève qui mobilise une classe, un niveau ou l’établissement, alliant histoire, littérature (analyse de texte), musique (chants de la Résistance) ou arts plastiques (iconographie de la France Libre, images et propagande). L’éducation aux médias par le prisme de la radio (histoire de la radiodiffusion, médias et politique, histoire et médias) peut être utilement mobilisée.”

Lisez l’article…

 

Des lapbooks en histoire

Un lapbook est un livret organisé et personnalisé qui reprend des éléments autour d’une notion ou d’un sujet étudié. Il comporte des informations sous forme de dessins, de tableaux, d’écrits, d’images, de collages ou de graphismes. Adélaïde Courant, professeure au collège Notre Dame d’Alençon, propose à ses 4èmes d’en créer sur la 3ème république. “La démarche est intéressante en ce qu’elle stimule la créativité en même temps que les élèves poursuivent les acquisitions liées à la séquence en cours. La personnalisation de la production en fait également un outil de différenciation.”

Lisez l’article…

 

Travailler l’histoire géo en APPN

Non ! Pas en apnée mais presque . L’AAPN l’activités de pleine nature, ici dans le Cotentin en bord de mer. Léa Duprat (professeure d’HG) et M. Lecarpentier (français) mélangent jeux de plage , croquis géographique et frise chronologique active. A découvrir !

Lisez l’article…

 

 

L’HEBDO LANGUES

 

Cécile Morzadec : La richesse des langues avec El Patio de Babel

“On voulait sortir du fait que les langues vivantes ne sont souvent perçues par les élèves que comme un moyen de gagner de bonnes notes. On voulait que ce soit une expérience de vie”. Avec sa collègue belge, Pilar Carilla, et ses collègues d’Aragon et de Catalogne, Cécile Morzadec, professeure d’espagnol au lycée d’Eaubonne (95), a monté un projet Erasmus pour faire découvrir aux élèves la richesse des langues en passant par l’espagnol.

Lisez l’article…

 

Langues : Etre membre de jury du grand oral

Comment se comporter et comment évaluer le grand oral ? Les IPR de l’académie de Toulouse publient un “vademecum” avec des grilles de notation. ” Pour le professeur «spécialiste»: être attentif à la qualité et à la validité des connaissances du candidat, sans perdre de vue qu’il s’agit en premier lieu d’évaluer l’engagement du lycéen dans sa démarche et de prendre en compte ses compétences orales… Pour le professeur «non spécialiste»: être attentif à la force de conviction du candidat, associée à ses compétences oratoires”.

Lisez l’article…

 

Langues : Enseigner en mode synchrone avec des groupes en présence et à distance

” Points positifs : Les élèves à distance peuvent suivre le cours tout en étant actif dans leurs apprentissages ; ils apprécient de pouvoir être en contact avec la classe et le professeur, même pour une séance de 2h”, écrit Z Malhaire IAN LV. Elle propose d’utiliser le logiciel Whitebord et Ma classe à la maison. Les élèves peuvent utiliser des tableaux blancs à distance pour leur travail ou le photographier. Maintenant le suivi et l’apport est il le même qu’en présentiel ? Ce ne serait vrai que pour un cours très magistral.

Lisez l’article…

 

Espagnol : Josep et la Retirada

” A travers cette séquence, les élèves réfléchissent sur la notion de mémoire, d’exil, de témoignage. Le dessin comme témoin d’une époque marquante pour l’Espagne et la France sera un des protagonistes de cette séquence : la mise en abîme des dessins de Josep Bartolí dans le film animé d’Aurel permet de revenir sur cette époque douloureuse. D’autres disciplines peuvent être associées : la philosophie, l’histoire géographie, la spécialité HLP. Elle suit une séquence intitulée “América latina, ¿ tierra de acogida ?” dans laquelle les mouvements de populations ont déjà été évoqués mais de nos jours.” Une séquence proposée par Mélanie Landreau.

Lisez l’article…   

 

Les programmes de la spécialité LLCER au BO

Le BO du 24 juin publie les programmes de l’enseignement de spécialité de langues, littératures et cultures étrangères et régionales en classe de première pour les différentes langues , y compris langues régionales.

Lisez l’article…

 

 

EPS

 

La spécialité EPS au BO

Le programme définitif de l’enseignement de spécialité Education physique, pratiques et culture sportives est sorti au BO. Cet enseignement de spécialité qui débutera à la rentrée prochaine dans quelques établissements par académie a pour vocation de croiser apports théoriques et approfondissement des pratiques physiques. Cet enseignement offre aux élèves une formation permettant d’envisager diverses orientations dans l’enseignement supérieur tels que les métiers de l’enseignement, de l’entraînement sportif, des loisirs, du management, de la santé et du bien-être, ou de la protection des personnes. Disons-le clairement, ce programme (comme tous les programmes de spécialités) est dense et ambitieux. Des thématiques sont à aborder telles que les métiers du sport et du corps humain, la pratique physique et santé, la technologie des APSA, la pratique physique dans le monde contemporain. Pour terminer, un axe singulier nous semble novateur : la conduite de projets relatifs à la pratique physique ou sportive ainsi que l’animation de situations pédagogiques. Cet enseignement de spécialité qui porte sur des apports théoriques, pratiques et sur la conduite de projets devrait intéresser de nombreux lycéens. Une mise à jour a été faite en complément par le Ministère du programme d’enseignement optionnel qui semble plus réaliste, contrairement à l’ancienne version.

Lisez l’article…

 

EPS : Aménagement pour le CAP

“Pour l’évaluation ponctuelle terminale obligatoire d’éducation physique et sportive (EPS) des diplômes professionnels, en cas d’impossibilité induite par la crise sanitaire à organiser toute activité en intérieur, une ou plusieurs activités physiques sportives et artistiques (APSA) choisies par le candidat dans l’ensemble certificatif peuvent être remplacées par d’autres APSA d’extérieur prévues par les textes en vigueur”, précis eun arrêté publié au JO du 22 juin. Il précise aussi : “La note obtenue dans cette ou ces APSA de substitution est soumise au jury de délibération”. Ces mesures sont applicables au CAP 2021.

Lisez l’article…

Source

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/06/25062021Article637602370950671021.aspx

 

 

Deja un comentario

France: Les 40 ressources pédagogiques de la semaine (du 18 au 25 juin 2021) – Sarraute Educación María Magdalena

A %d blogueros les gusta esto: